Les animaux se cachent pour survivre

24 décembre 2018 | Science

De nombreux mammifères diurnes deviennent nocturnes pour fuir la présence des humains, selon une compilation d’études publiée dans la revue Science. Cela n’est pas sans conséquence sur leurs principales activités et soulève bien des questions quant au bien-être et à la survie de ces espèces sauvages. Ces changements seraient même susceptibles de modifier des écosystèmes entiers.

Des animaux mutants qui ne vivent plus que la nuit pour échapper aux humains… On pourrait croire à un scénario de science-fiction mais la nature en est là. Preuve est faite avec ces espèces, qui, pour éviter les humains, ont troqué leurs habitudes de vie pour des activités nocturnes. C’est ce qu’a révélé au mois de juin 2018 un article de la revue Science. Il s’agit de la première compilation d’études de grande ampleur sur les effets généralisés de l’activité humaine sur la vie sauvage. A travers 76 recherches, 62 mammifères diurnes ont été observés, allant des cerfs aux tigres en passant par les éléphants, et ce sur les six continents. Ces observations ont porté sur des carnivores et des herbivores de plus d’un kilogramme. Le résultat est sans appel.

© China Light Festival B et ©&nbsp ;Tianyu Arts & Culture

Il vous reste 92 % de cet article à lire

Cet article est en effet réservé aux seuls abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous

Découvrez Esopelia
pour seulement 1 € le premier mois !

puis 4,90 €/mois sans engagement

Je m'abonne

Premier média en ligne consacré à la vie et à la culture animales

Découvrez Esopelia pour seulement 1 € le premier mois ! puis 4,90 €/mois sans engagement

Share This